Le Covid-19 Vous Empêche de Rendre Visite à Votre Escort Girl

Le-corona-baiseur

Si le Covid-19 vous empêche de rendre visite à votre escort girl favorite, sachez que ces demoiselles à la vertu soi-disant petite, peuvent vous fournir des rapports sexuels par l’intermédiaire d’une caméra. En effet, depuis que le coronavirus est devenu une pandémie, de nombreuses professions se sont vues menacées, notamment celle des travailleuses du sexe. Ces dernières doivent repenser leur activité de marchande d’amour.

La pandémie exige que la distance sociale soit maintenue. Pourquoi ? Pour que le Coronavirus ne se propage pas. Par conséquent, le travail de l’escorte est devenu très risqué. Accompagner son courtisan ne serait-ce que pour une sortie au restaurant est devenu impensable. Que dire des voyages ? Impossible pour cause de restrictions sévères : plus aucun avion ne décolle, et beaucoup de pays ont fermé leurs frontières.

Le COVID-19 se propageant comme un feu de forêt, les pays européens ainsi que des pays aussi puissants que les États-Unis et la Russie ont fermé leurs portes.

Le sexe est donc tout naturellement prohibé car il violerait non seulement la règle d’isolement social, mais il deviendrait également un moyen de propager le virus. En conséquence, de nombreux travailleurs du sexe : transsexuel, escort boy gay hétéro, escort girl hétéro bisexuelle, dominatrice, commencent à s’engager dans la fourniture de services de sexe virtuel comme les Live Show.

Le Live Show est l’alternative cérébrale que les acteurs du sexe librement consenti proposent en cette période de pandémie à leurs clients qui recherchent désespérément des services sexuels.

On notera que beaucoup de courtisanes s’impliquent également dans le chat sexy en ligne, ceci pour que leurs clients puissent subvenir à leurs dépenses pendant cette période troublée.

Les Escortes se Tournent vers Les Services de Sexe par Caméra

Compte tenu des risques de contagion dû au Covid-19, les escortes se sont donc tout naturellement dirigées vers les services de sexe par caméra. Ces mêmes services érotiques que proposent depuis déjà quelques années les putes virtuelles. Mieux dit, les Cam girls… Vous n’imaginez pas ce que vous pouvez demander à une Cam girl. Une escort girl n’accepterait pas le tiers des pratiques sexuelles d’une hôtesse en webcam.

Pour en avoir le cœur net et la conscience tranquille, connectez-vous à un site de webcam de sexe. Par exemple, pour ne citer que le plus connu, le site Chaturbate. Ici on vous propose de saliver gratuitement devant l’écran de votre ordinateur en attendant de vous fixer sur le modèle qui dépouillera votre grande vertu.

Sur Chaturbate vous pouvez choisir une fille en Cam parmi des centaines. Elles sont en général très jeunes, très décomplexées, et très à l’aise devant leur webcam. Faites leur confiance, elles se donnent à 1000 % pour satisfaire les fantasmes de tout un chacun.

Pourquoi ? Parce qu’elles savent parfaitement (cours de marketing et statistiques à l’appuie) que derrière l’écran se trouve un petit puceau en train de s’astiquer le manche, un timide fiancé à un rouleau de sopalin, ou un pauvre diable de père de famille en mal de sensations fortes.

Donc, une fois à l’abri des regards indiscrets, bien installé devant l’écran de vos futures nuits salaces, vous cliquerez sur le modèle qui vous inspire le plus.

Dès l’instant ou la petite fenêtre va s’ouvrir sur la Cam girl de votre choix, vous serez cuit, pourquoi ?

La belle va dandiner son petit cul et sa petite chatte rasée sous votre nez de petit frustré de fin de semaine. Le tout avec des œillades complices, accessoirement elle rajoutera quelques petits mots ou émoticônes tapés depuis son clavier d’ordi. Quand elle sentira que vous êtes prêt à sortir votre carte bancaire pour avoir ses faveurs en privé. Elle vous sortira une partie du grand jeu qu’elle vous offrira dans son salon après paiement.

Votre belle naïade toute fraîche va se mettre à sucer un énorme gode de couleur noir avec un sextoy wifi planté dans son joli petit cul bien ferme.

Jerk off instructions ! Vous connaissez ? C’est ce petit accessoire wifi planté dans son anus qui vibrera selon votre seule volonté, et selon vos instructions.

Là vous êtes définitivement cuit… Sortez votre carte bleue.

Les Clubs de Strip-tease Réservés aux Adultes Libertins sont Obligés de Fermer leurs Portes

Le Covid-19 ne touche pas que le monde des travailleurs du sexe, il fait aussi des ravages économiques dans de nombreux clubs de strip-tease. Ces établissements réservés aux adultes libertins voyeurs sont également obligés de fermer leurs portes. En général, ces clubs de strip-tease souffrent hors crise sanitaire d’une mauvaise réputation. Le commun des mortels, bien propre sur lui, considère ce style de lieu comme étant des endroits sales favorisant la débauche et la luxure.

Aussi, à cause de la perception frileuse des humains, ces lieux de vie libertine ont été déclarés zone à haut risque.

Voilà pourquoi au vu de ce qui précède l’article, la plupart des acteurs du sexe libre ont décidé de compenser leur perte économique en actant en ligne avec l’aide d’une bonne connexion internet.

C’est le seul moyen de survie à leur disposition en attendant le pic de la crise du Covid-19. Aussi, certaines escortes se sont converties dans le coaching sexuel, elles distribuent leurs conseils et proposent des thérapies en ligne. Bien que l’argent gagné grâce à ce moyen soit limité, cette activité leur permet d’attendre plus sereinement le déconfinement totale de leurs clients.

La plupart des hommes s’ennuient en restant cloîtré à la maison toute la journée, l’industrie du porno l’a bien compris, elle se prépare déjà à un rafraîchissement complet de ses sites pornographiques.

Bon confinement.

Le suffixe girl

En France, girl est un anglicisme utilisé au départ dans le milieu de la danse, il s’agit d’une jeune danseuse de théâtre. La signification littérale de « fille » n’apporte que peu de plus-value à la francophonie d’où une signification autre qu’outre-Manche.

Le Girl de Call-Girl

Une call-girl est une fille qui se ferait solliciter par téléphone. D’où les abréviations qui lui sont généralement associées comme incall et outcall. Il s’agit souvent d’une belle femme au physique irréprochable qui peut se trouver sur une annonce d’escorte. Certaines call-girls agencent des visites guidées dans les grandes villes, le genre d’escort guide tout à fait estimée dans les villes de France.

Bunny Girl et PomPom Girl

Le mot girl est également utilisé pour les bunnys-girls, ces mascottes fétiches de la revue Playboy et du Club portant la même appellation. Habituellement, ce seraient des anciennes stars du porno ou du mannequinat qui se recyclent sur des postes de serveuses de luxe. Elles peuvent aussi faire leur cow-girl, qui désigne le fait d’adopter la position de l’Andromaque durant un rapport sexuel. Le mot girl est beaucoup employé sous forme de suffixe en français par un mimétisme universel. C’est par exemple le cas pour les pom-poms girls, ces meneuses de claque très sexy et sportives aux pompoms remuants. Encore, les working girls, ces wonderwomen qui savent jongler entre des vies professionnelles à responsabilités et leurs vies de couple. De nombreuses autres extensions sont usitées avec ce mot.

L’utilisation pour les attributs sexy

Dans le milieu de l’escorting, le mot girl est joyeusement employé dans le jargon de la prostitution. Évidemment, pour désigner une escort-girl ou une call-girl mais également pour signifier des désirs ou des prospections plus compliqués. Dans le cas où une personne cherche une femme ayant connu une PSE, il est aussi possible de dire girls do porn. Avec du recul, il est vrai que cela paraît plus sexy de parler d’escort-girl que de fille accompagnatrice. La sonorité de l’anglais s’adapte mieux à la nature de cette pratique et de ses intentionnalités.

Pareillement, les libertins français amateurs de rencontres avec une femme anorexique favoriseront le terme de skinny girl. La skinny girl est une femme d’apparence maigre mais tout à fait disposée à avaler autre chose que de la viande, du moins dans l’imaginaire déplacé de certains hommes et de certaines femmes…

Là encore, le terme est plus sexy et donne à la requête une apparence moins glauque. Dans ce cas-là, le suffixe girl est utilisé comme mécanisme de défense afin de dissimuler la réalité du désir.

L’anglais, la langue du web libertin

Aussi, pour les esthètes français de la sensualité féminine, il est plus logique de trouver une femme aux courbes parfaites sur internet en cherchant perfect girls. En effet, l’anglais et le suffixe girl permettent de s’adresser au monde entier et d’élargir la concurrence entre les belles femmes. Enfin, les hommes sont également friands des nudes girls et des girlfriend experiences en compagnie d’une accompagnatrice Vip. Il est facile de constater que l’association des langues peut avoir plusieurs significations. Tantôt pour dissimuler un désir en l’exprimant dans une langue étrangère, tantôt pour élargir sa cible et augmenter la pertinence des ses recherches.

Escort femme Paris, une évidence pour le commun des libertins..

trouver-sex-friend

Les filles ne seraient pas une exclusivité de la toile libertine francophone parisienne. Les hommes ne sont pas en reste quand on se donne la peine de surfer sur la toile des rencontres coquines à Paris. Et ce, quelle que soit sa tendance sexuelle de prédilection. Si le quidam vicieux parisien libre, selon le dictionnaire du sexe démocratique, a tendance à s’afficher librement sur des sites d’annonces pour adultes de Paris. C’est son droit légitime, c’est pourquoi de plus en plus de garçons commenceraient à concurrencer les filles à Paris. Prenez l’exemple du blog escortgirlparis.mobi.
Des articles d’accompagnement toujours plus ou moins osées sur Paris sur des garçons, les hommes, plus ou moins virils, plus ou moins poilus ou plus ou moins efféminé. Ce n’est qu’à ce titre que la personne verra son annonce libertine publiée sur le site des entrevues sans horizon parisiennes. L’horizon semble incertain sur la toile internet débauchée. C’est que les acteurs et actrices du blog sont plutôt volages. C’est tellement vrai que certains font des plans culs ou des rencontres de sexe sur Paris…

Rechercher une escort girl sur Paris

Au moment de chercher une escort femme à Paris, le libertin mec semblerait avoir ciblé une requête bien précise, classique, sans prétention, d’un quelconque exotisme parisien et qui le regarderait lui complètement. Ce qu’il chercherait à l’occasion, ce serait une femme qu’il maquillerait sous l’appellation « escort fille paris », c’est-à-dire une personne qui l’accompagnerait sans impliquer une quelconque responsabilité ou implication du style prise de tête.

Certains se plaindraient que d’avoir recherché une femme à Paris par le biais du réseau internet les auraient orientés vers des sites de rencontres un peu trop sérieux ou vers des blogs de groupuscules hoministes de Paris. C’est que le web est vaste, pas forcément libertin, mais libre.. Et chacun ne voit pas forcément midi à Berlin quand il est 14h à Paris…

Certains mecs de Paris pourraient quand même se reprocher leur manque cruel de créativité au moment de mettre toutes les chances de leur côté quant à rencontrer dans les meilleures dispositions érotiques possibles une femme en 2017 avec l’outil internet. Peut-être qu’ils devraient se concentrer sur la 23e paire de chromosomes afin d’affiner leur recherche et ainsi cibler particulièrement les personnes féminines susceptibles de leur apporter joie et sérénité dans leurs quêtes virtuelles de rencontre sans lendemain avec une escort sur Paris.Une autre solution consistant à consulter un comparateur de site d’escort girl sur paris comme escorting-paris.com.

Il semblerait que les gays aient moins de difficulté à rencontrer des filles de Paris sur le net que les hétéros. Un comble pour les mecs qui peinent à la tâche ! Un vieux cliché que celui de : ma meilleure copine fille est un homo ! Certainement pas, qui n’a pas observé en discothèque à Paris des bombes sexuelles en compagnie de gays ? Cela, notre ami internaute libertin ne semblerait pas le savoir si l’on en croit les témoignages frustrés de certains sur les forums de rencontre avec une escort fille à Paris. Certains utiliseraient des termes trop génériques, comme « escort girl fille » ou « fille escorte »..

Pensez à stipuler la zone géographique, en l’occurrence ici, c’est Paris dont il s’agit. Ensuite il est possible de toujours affiner sa recherche d’une fille à Paris en signifiant à la personne souhaitée que c’est dans tel ou tel arrondissement de Paris que la rencontre se déroulera. Neuilly et Boulogne-Billancourt seraient des zones très concernées par les rendez-vous libertins entre filles et garçons. En effet, il existerait de nombreuses escortes femmes de qualité à Neuilly. Là, selon René, l’amateur de fille escort toucherait dans le mille et n’aurait plus qu’à courtiser ces belles parisiennes majestueuses et souriantes. Elles seraient belles et elles auraient des gros seins (tant pis pour ceux qui apprécient les petites poitrines fermes qui pointent vers le ciel) et viendraient de Paris, de Neuilly ou encore de Boulogne. Ce seraient des déesses de l’amour, des escortes VIP de Paname.

La crème de la crème des libertines de Paname.

Site gratuit de publication d’annonces Libertines de Paris

Cette bonne blague qui n’en est pas une, est un site de publication d’annonces gratuites mis à la disposition de libertins qui chercheraient l’âme sœur le temps d’une fessée, d’un massage, d’une soirée romantique et/ou plus si affinités au pluriel. C’est ce que l’on peut lire souvent dans les missives érotiques que signent certaines libertines au fait des rencontres sexe dans la cité de l’amour. Dans ce cas précis, il s’agit d’un site gratuit, si, ça existe encore.. dans la fameuse niche EROTICA développé par le très célèbre site Vivastreet, qui pour ne pas le citer est 100 % payant. Si le site Lovesita est gratuit, chez Vivastreet ils prennent à tous les étages comme bien d’autres sites qui sévissent sur le web francophone. Ceci n’est pas une tare puisque chacun est libre, libertines et libertins, de payer ou de s’en aller voir ailleurs. Comme dit souvent une de mes connaissances : après tout la loi ne t’empêche pas de te faire enculer. Je n’illustrerai pas ses propos, il suffit d’interroger ce bon vieux despote de Google pour comprendre ou prendre connaissance de l’allusion ici révélée.

Dans ce bon vieux monde ou tout est pour le mieux dans le meilleur de celui-ci, pour ne pas citer Voltaire, chacun fait ce qu’il lui plaît à partir du moment où il n’empiète pas sur la liberté de son prochain. Et bien pour illustrer mon propos, je suis tombé sur cette vidéo de présentation du site lovesita cité plus haut :

Réalisation, vous en conviendrez, dîtes à l’arrache : moins d’une minute, peut-être pour ne pas saouler le commun des mortels, et menée tambour battant : au passage les mélomanes auront certainement notés que la bande son est une vraie punkitude des débuts des années 80 tombée dans le domaine public.

Les amateurs, qui auraient moins d’une minute à perdre, noteront un site particulièrement « friendly », c’est-à-dire très ergonomique. De plus et ce n’est pas du luxe, la libertine ou le libertin remarquera que point d’affiliation il y a. En effet, c’est très désagréable de devoir surfer sur des sites remplis d’affiliations sexe en tout genre. Certains sites sont de vrais arbres de noël, on sait ce que l’on est venu chercher, mais après 30 secondes de visite sur la page web, on ne sait plus pourquoi on était venu tant l’offre érotique est importante. Des webcams de sexe, des sites de rencontres adultérins, des sex-shops en ligne, des chats coquins, viennent inlassablement perturber la visite des libertins virtuels, d’autant que certaines affiliations leurs promettent de leurs allonger le sexe… La bonne vieille carotte des familles, au moins, on reste dans l’esprit libertin et non libertaire (ou peut-être l’inverse, c’est vous qui voyez).

La vidéo ici présentée est en fait un clip rapide qui montre comment surfer sur le contenu essentiel du site gratuit Lovesita. On notera une catégorie libertine « Post-libre », qui révèle de nombreux articles aux sujets cosmopolites, mais dont le fil rouge commun reste l’univers des rencontres hétérosexuelles, homosexuelles, transsexuelles voire fétichistes. Quant aux pratiques présentées sur le site de publications gratuites, elles ne sont que le reflet licencieux contemporain de l’époque ou début de siècle que nous vivons.