Le suffixe girl

En France, girl est un anglicisme utilisé au départ dans le milieu de la danse, il s’agit d’une jeune danseuse de théâtre. La signification littérale de « fille » n’apporte que peu de plus-value à la francophonie d’où une signification autre qu’outre-Manche.

Le Girl de Call-Girl

Une call-girl est une fille qui se ferait solliciter par téléphone. D’où les abréviations qui lui sont généralement associées comme incall et outcall. Il s’agit souvent d’une belle femme au physique irréprochable qui peut se trouver sur une annonce d’escorte. Certaines call-girls agencent des visites guidées dans les grandes villes, le genre d’escort guide tout à fait estimée dans les villes de France.

Bunny Girl et PomPom Girl

Le mot girl est également utilisé pour les bunnys-girls, ces mascottes fétiches de la revue Playboy et du Club portant la même appellation. Habituellement, ce seraient des anciennes stars du porno ou du mannequinat qui se recyclent sur des postes de serveuses de luxe. Elles peuvent aussi faire leur cow-girl, qui désigne le fait d’adopter la position de l’Andromaque durant un rapport sexuel. Le mot girl est beaucoup employé sous forme de suffixe en français par un mimétisme universel. C’est par exemple le cas pour les pom-poms girls, ces meneuses de claque très sexy et sportives aux pompoms remuants. Encore, les working girls, ces wonderwomen qui savent jongler entre des vies professionnelles à responsabilités et leurs vies de couple. De nombreuses autres extensions sont usitées avec ce mot.

L’utilisation pour les attributs sexy

Dans le milieu de l’escorting, le mot girl est joyeusement employé dans le jargon de la prostitution. Évidemment, pour désigner une escort-girl ou une call-girl mais également pour signifier des désirs ou des prospections plus compliqués. Dans le cas où une personne cherche une femme ayant connu une PSE, il est aussi possible de dire girls do porn. Avec du recul, il est vrai que cela paraît plus sexy de parler d’escort-girl que de fille accompagnatrice. La sonorité de l’anglais s’adapte mieux à la nature de cette pratique et de ses intentionnalités.

Pareillement, les libertins français amateurs de rencontres avec une femme anorexique favoriseront le terme de skinny girl. La skinny girl est une femme d’apparence maigre mais tout à fait disposée à avaler autre chose que de la viande, du moins dans l’imaginaire déplacé de certains hommes et de certaines femmes…

Là encore, le terme est plus sexy et donne à la requête une apparence moins glauque. Dans ce cas-là, le suffixe girl est utilisé comme mécanisme de défense afin de dissimuler la réalité du désir.

L’anglais, la langue du web libertin

Aussi, pour les esthètes français de la sensualité féminine, il est plus logique de trouver une femme aux courbes parfaites sur internet en cherchant perfect girls. En effet, l’anglais et le suffixe girl permettent de s’adresser au monde entier et d’élargir la concurrence entre les belles femmes. Enfin, les hommes sont également friands des nudes girls et des girlfriend experiences en compagnie d’une accompagnatrice Vip. Il est facile de constater que l’association des langues peut avoir plusieurs significations. Tantôt pour dissimuler un désir en l’exprimant dans une langue étrangère, tantôt pour élargir sa cible et augmenter la pertinence des ses recherches.

La condition des escortgirls à Paris

femme d'indes castes

Placé en détention provisoire, un groupe d’individus d’Île de France vient de se faire condamner pour avoir agressé des escortes à Paris. Un fait divers qui remet en question certaines choses sur laquelle nous allons revenir.

Le mythe du proxénète

Comme le déclare l’article du parisien, une escort girl espagnole reçoit un client et se fait agresser. La belle est frappée au visage et ne peut éviter le cambriolage par les bandits. Où est donc le méchant proxénète albanais que les associations féministes dénoncent sans cesse ? Est-il parti boire un café ? Une escorte indépendante qui n’a bien évidemment rien pu faire face à ses malfrats. On sait que l’amour commence dans l’escalier, m’enfin tout de même.

pimp mythology

Une passion enviée

Aujourd’hui, les escortes VIP Parisiennes sont jalousées car elles sont les plus belles, les plus grandes et les plus riches. À mi-chemin entre la bourgeoise et la déesse, elles sont autant convoitées que les stars du football ou les que les grands artistes. D’ailleurs, les scélérats étaient accompagnés d’une hôtesse dans un bar frontalier. On peut imaginer la jalousie de sa part lorsqu’elle constate la classe des accompagnatrices de charme qui vivent à Paris. Cela rappelle les personnes qui mettaient en place des faux sites de call-girls pour piéger les demoiselles qui ont le statut d’escort girl VIP.

Une alternative : les tournées de villes

Ainsi, certaines escortes sont contraintes de devenir nomade pour éviter ce type d’accident. Elles parcourent les grandes villes et collectionnent les aventures sexuelles pour éviter la sédentarisation parisienne, de plus en plus dangereuse pour elles. C’est l’occasion pour les provinciaux de faire connaissance avec les call-girls les plus fameuses de la capitale de France. Une véritable aubaine pour un Dom juan habitué aux escortes classiques sans relief et sans expérience.

Les plus grandes stars de l’escorting français peuvent être, quant à elles, sollicités pour se rendre à l’étranger. En effet, que ce soit dans les pays du golfe ou au large de Marbella, elles deviennent les accompagnatrices des grandes fortunes de la planète. Loin, très loin de l’accompagnement à Paris, de ses charmes et de ses menaces.