Escort girl parisienne : Aide en ligne

call gilr a paris avec un homme

Un tabou qui freine l’information

De nombreuses questions se posent dans le milieu de l’escorting de luxe. En effet, nombreuses sont les personnes qui aimeraient rentrer dans cet univers mais le tabou du sujet leur en empêche. Pas simple de demander à son voisin de palier ou à sa grand-mère où serait-il possible de trouver une escort girl dans la capitale. Petit mode d’emploi concernant les moyens pour trouver une accompagnatrice de charme à Lutèce.

Où rencontrer une escort à Paris ?

Les call-girls de la capitale s’annoncent généralement sur un site d’annonce d’escort girl Paris comme Lovesita ou Vivastreet. Il suffit de taper callgirl ou escortgirl sur votre moteur de recherche pour avoir une vision sur l’ensemble des principaux acteurs. De nombreuses femmes sont disposées à vous accompagner ou à vous accueillir. La plupart de ces jeunes femmes disposent d’appartements privés dans la capitale. Certaines accompagnatrices de luxe vous reçoivent même dans des lofts magnifiques, preuve de leur succès. Vous imaginez bien qu’il faut avoir un certain talent pour acquérir un appartement dans la rue Rivoli.

devenir escort paris

Comment devenir une escort ?

Un choix se présente à vous lorsque vous voulez devenir escort pour des raisons quelconques. Que ce soit pour voyager, emmagasiner de nouvelles expériences ou vivre sa passion libertine de manière structurée. Dans un premier temps, il vous faudra choisir votre type de pratique.

Devenir masseuse dans les salons naturistes

De nombreux salons de massages naturistes proposent aujourd’hui des pratiques tantriques, le body-body avec ce qui se nomme un « happy end », c’est-à-dire une finition dédiée à l’orgasme. C’est une bonne alternative pour les jeunes femmes préférant exercer en groupe et voulant accroître leurs compétences en matière de massage.

Solliciter une agence d’escort

Certaines agences proposent de vous recruter pour faire de l’accompagnement. Le principal avantage est que vous n’avez pas de démarche à faire en ce qui concerne la prise de rendez-vous. Les agences d’escortes sérieuses choisissent leurs clients mais aussi leurs escortes. Il est préférable de connaître les règles de bienséance, de parler minimum 3 langues et d’avoir un physique agréable et entretenu.

Une escorte indépendante

Enfin il est possible de devenir une escorte indépendante en créant sa propre publicité. Il suffit de faire son propre blog ou site internet afin de se présenter, cela demande un peu de travail mais le résultat peut devenir intéressant.

Qui peut faire de l’accompagnement libertin ?

Absolument tout le monde. Les escortes boy, les transsexuelles mais aussi les femmes peuvent compléter le paysage libertin à Paris. La sexualité s’adresse à tous les êtres humains et si une personne ne se trouve pas des qualités suffisantes, une autre personne épicurienne les discernera pour elle. La nature est un vaste équilibre homéostatique et l’escorting de luxe y participe.

Escort Toulouse

Escort Toulouse : une expression connue du grand Sud Ouest..

Toulouse est aujourd’hui la quatrième ville la plus peuplée de France et se démarque notamment par sa douceur et son agglomération dynamique. La ville rose est surtout un endroit où il fait bon être une escorte.

Avec Airbus et ses écoles aéronautiques et spatiales, Toulouse compte plus de 100 000 habitants et, par voie de fait, près de 50 000 étudiantes. Certaines écolières de Haute-Garonne sont passionnées par l’escorting et en feraient une activité centrale. Ce qui ne serait pas pour déplaire aux Autochtones en mal de solitude. Il est ainsi très agréable d’aller déguster du cassoulet ou de sucer des saucisses pour ainsi profiter de la gastronomie toulousaine au bras d’une escort girl. C’est tout de même un luxe de traverser le capitole avec une magnifique escort mature qui connaît la ville de Toulouse par cœur. Voilà une guide de luxe, excitante sexuellement, qui fait rapidement oublier le calme du couvent de Jacobins. Les bigotes n’ont pas vraiment des seins de rêve et les fesses bien rebondies d’une escort toulousaine black. Une accompagnatrice de charme provocante n’est pas vulgaire contrairement à certains à priori, ses cheveux qui se débâtent sur les rives de la Garonne sont d’un raffinement incompris.

En parlant de ce fleuve, il est possible d’inviter une escort de toulouse pour une croisière avec dîner sur la Garonne.

escort de toulouse pour une croisière avec dîner sur la Garonne

Voilà un endroit idéal pour un french kiss et quelques palpations érotiques tout en appréciant de voir votre escorte regarder curieusement la pointe phallique de la Basilique Saint-Sernin. Ensuite, l’idéal est de s’envoyer en l’air avec votre escort toulousaine à la cité de l’espace. Formidable parc avec des répliques d’engins spatiaux venus des quatre coins du monde qui fascineront votre accompagnatrice de luxe. Que ce soit dans l’intimité de la réplique de la station Mir ou dans l’ombre de l’écran géant, c’est peut-être le moment de s’approcher sensuellement de la call-girl toulousaine qui ne fait que s’impatienter. L’escorte est une femme comme les autres, elles aiment être respectée, aimée. Cependant, elle ira toujours se vautrer dans les bras de l’entreprenant qui à l’air de réussir. C’est le principe de sélection naturelle, le « génie » de l’utérus qui combat la morale. Il semblerait par exemple, que rouler en voiture allemande dans Toulouse serait mieux perçu que de connaître toute la pensée philosophie germanique du 19ème siècle à Montauban.

Enfin, plusieurs options existent pour que votre escort girl passe une bonne fin de soirée sur Toulouse. Si c’est une étudiante beurette, il est recommandé de l’emmener boire un verre dans un bar à chicha ou en discothèque orientale pour la voir se déhancher avec talent sur les rythmes endiablés des établissements du « Toulouse by night ». Cependant, si l’escorte est une dame mature VIP, il est plus sage de l’inviter au casino, où elle appréciera le fait d’exhiber sa poitrine plantureuse au-dessus de la roulette anglaise. Comme une louve qui nourrit ses petits, il faut la laisser mettre ses jetons sur les numéros sans quoi elle peut se montrer tigresse dominatrice et vicieuse. L’escort girl est difficilement contrôlable une fois rentrée dans un casino, la nature reprendrait le dessus…

Escorte Paris : glossaire 2/2

apostrophe

Dans le premier glossaire, il était important de définir les pratiques les plus courantes. Abordons désormais le vocabulaire lié à certaines activités sexuelles plus marginales.

Il existe maintenant des bibliothèques avec le vocabulaire complet des call girls et leurs acronymes. Pour les pratiques un peu plus « hards », il est possible de rencontrer des propositions de « ATM » (ass to mouth) où la fellation succède à une sodomie. Même s’il serait compréhensible d’assimiler cela à de la scatophilie, ce n’est pas grand-chose à côté des « brown shower » ou des propositions de « caviar » qui offrent la possibilité de déféquer sur la personne ou inversement.

Pareillement, la « golden shower » ou une suggestion de « champagne », proposent d’uriner sur qui veut dans le cadre d’un jeu érotique. La douche romaine concerne quant à elle les plaisirs liés au vomi, ce qui nécessite déjà une sérieuse initiation. Il est alors possible de dire que pour certain il s’agit d’une « BDR », c’est-à-dire d’une « baise de rêve ». Cependant, il est plus pertinent de parler dans ces cas-là de « WF » (Wild fuck) ou de « baise sauvage ». Toutes ces pratiques sexuelles peuvent être faites dans le cadre d’un « 420 », c’est-à-dire en fumant de la marijuana, parfois associée au poppers pour son effet aphrodisiaque.

pratiquer de "DT" (dirty talk)

Certains masochistes ont des requêtes particulières que peuvent assouvir les escort girls maîtresses dominatrices de qualité. Elles vont ainsi appâter ce public en proposant des « tossing salad » (anulingus ou feuille de rose) ou encore pratiquer de « DT » (dirty talk), ce qui désigne le fait d’insulter son partenaire ou de parler « sale » pendant l’acte. Par exemple, si pendant que la femme subit une « DPA » (double pénétration anale) et qu’elle choisit ce moment pour revendiquer son statut de « salope », il est possible de parler de « Dirty Talk ». La « DPA » se pratique habituellement en « BBG » (boy boy girl) c’est-à-dire en triolisme. Cependant, toutes les variantes sont possibles avec l’utilisation de gode-ceinture, certains gays pouvant également pratiquer la double pénétration passive avec un peu d’opiniâtreté.

Le « body slide » est un massage à l’huile qui se termine souvent par un « happy end » qui peut, par exemple, être un « HJ » (handjob), c’est-à-dire une branlette à la main. Pour ceux qui sont fétichistes des pieds, on préférera un « footjob » (branlette avec les pieds).

Enfin, pour pouvoir faire tout ça il faut que la personne vous propose un « full-service » (service complet) « overnight » (toute la nuit) avec l’option « extraball », communément appelée « MSOG » (multiple shoot on goal), qui désigne le fait d’accepter plusieurs coïts.

Plus rare, les pratiques de type DS (Doggystyle) sont moins utilisées tant leurs mises en fonction sont une évidence.

Enfin, pour les hommes qui ont une pulsion de maîtrise de leur environnement, le mieux est de rencontrer une femme acceptant le « dresscode » c’est-à-dire le fait de s’habiller d’une telle manière. Les pratiques sont ciblées et concernent généralement les pervenches, les écolières, les institutrices ou encore les secrétaires.

Enfin, si votre escort est un ladyboy et qu’il ne le dit pas explicitement, alors il lui est possible de s’annoncer comme TV (tranvestite), TS (trans) ou shemale.

Escort girl : glossaire partie 1/2

Le vocabulaire des accompagnatrices de charmes s’adresse à une caste de libertin qui utilise des termes parfois incompris.

Voilà les termes utilisés dans le sérail du libertinage et des escortes de luxe de la capitale présentés dans un glossaire. Il est facile de s’apercevoir que de nombreux acronymes tirent leurs racines de l’anglais. Pour les professionnels de l’escorting, il est essentiel de connaître ce lexique. D’ailleurs, un lexique plus complet est disponible sur lovesita qui reprend tout le jargon des escortes.

Vocabulaire social

Il y a les filles proposant une « GFE » (girl friend experience), c’est-à-dire qu’elles vous accompagnent en mystifiant le statut de petite copine. Certaines escortes ont une « PSE » (porn star experience) ce qui augmente leur popularité et leur notoriété. Il ne faut pas non plus confondre le « DFK » (deep french kissing) et le « LFK » (light frenck kissing). Les deux pratiques sont des baisers avec la bouche ouverte mais la première utilise la langue, la seconde se contente des lèvres.

girl friend experience sur yacht

 

Bien entendu, avant d’en arriver là avec une escorte il faut profiter du « social time », qui permet d’apprendre à se connaître et qui débouchera peut-être sur le fait qu’elle vous propose des « blue pills » (viagra). C’est également le moment où il est possible de constater si votre accompagnatrice détient un « GSH » (good sense of humor).

Vocabulaire sexuel

                .La fellation

                               .Vocable courant

Lorsqu’une escort-girl parle de « BBBJ » (bare back blowjob), elle peut également utiliser l’acronyme « OWO » (oral without condom), les deux termes désignant une fellation sans préservatifs. C’est alors le moment d’expérimenter le « DT » (deep throat), définissant une gorge profonde ou une irrumation. Certaines escortes, plus prudentes, préfèrent le « CBJ » (covered blowjob) ou la fellation est faite avec une capote. Pour ce qui est de l’éjaculation faciale, il est préféré le « COF » (cum on face) et avec un peu de chance il est possible d’obtenir un « CIM » (cum in mouth) ou votre call girl accepte d’avaler le sperme.

Les français ont toujours eu une réputation d’épicurien. Cela n’est pas pour rien qu’en Espagne « el francès » désigne une fellation et qu’en Allemand, cela se nomme  » französisch ».

                               .Vocable pour masochiste

Dans ce même secteur, certains masochistes cherchent des escort girl dominatrices proposant des « CEI » (cum eating instruction), activité de loisirs où ils peuvent goûter leurs propres spermes sous la tutelle d’une femdom. Pour les plus discrets ou ceux qui fantasment de sucer des pénis, il est envisageable de trouver un « gloryhole », lieu ou le sucé et le suçeur sont séparés par un mur.

                .La sodomie

Pour la sodomie, les termes libertins de l’escorting sont : « greek welcome » ou « A-classe » (de classe A), ce qui signifie que les personnes sont disposées à être pénétré analement. Il est amusant de constater la prégnance des pédérastes grecs de l’Antiquité dans les pratiques sexuelles actuelles.

                .Les escortes qui ont des formes

Il n’est pas très ragoutant de parler de grosse escort girl, il est donc privilégié le terme de « BBW » (big beautiful woman). Ce sont des femmes aux courbes généreuses avec lesquelles il n’est pas simple de faire un « DATY » (dining at the y), c’est-à-dire un cunnilingus. Cependant, il y a normalement de la place pour un « COB » (cum on breast) qui désigne une éjaculation sur les seins.